FAQ

Que consomme une maison passive ?

La définition d'une maison passive telle que définie par le PassivHaus Institut à travers son label reconnu à l'échelle internationale est caractérisé par un besoin de chauffage inférieur à 15 kWh/m² soit par exemple une facture énergétique de moins de 100 €/an pour une maison de 150 m² chauffée par un poêle bois.


Elle se caractérise également par :

  • Une puissance de chauffe inférieure à 10 W/m² (soit l'équivalent d'un seul convecteur électrique pour toute une maison),
  • Une consommation d'Energie Primaire totale (tous usages considérés) inférieure à 120 kWhEP/m²,
  • Une étanchéité à l'air très performante avec un n50 < 0,6 Vol/h contre environ 2 Vol/h pour une maison RT2012,
  • Une absence totale de pont thermique,
  • Moins de 10% du temps d'occupation avec une température au delà de 25°C (limitation des surchauffes estivales)

A retenir : les besoins de chauffage d'une maison passive sont de l'ordre de 3 à 4 fois inférieurs à une maison RT2012.

Qu'est-ce qui différencie un bâtiment passif d'un bâtiment positif ?

La définition d'un bâtiment à énergie positive n'est pas encore clairement définie sur le plan réglementaire. Mais sachez que sur le principe un bâtiment à énergie positive est conçu exactement de la même manière qu'un bâtiment passif, c’est-à-dire avec de très faibles besoins de chauffage. Il se différencie d'un bâtiment passif de par sa capacité à produire de l'énergie (souvent photovoltaïque) à un niveau permettant de compenser l'intégralité de ses besoins d'énergie totaux (besoins de chauffage mais aussi et surtout l'ensemble des consommations d'énergie : éclairage, électrodomestique, bureautique, etc…).

Comment limiter le coût d'une rénovation passive ?

Votre projet est unique, notre audit est sur mesure, vos dépenses sont optimisées.
C'est aussi simple que ça !

Un audit technique détaillé

En nous confiant votre projet de rénovation au plus tôt par la réalisation d'un audit détaillé et sans engagement de travaux, vous aurez ainsi une vision très claire de l'état énergétique de votre bien et du potentiel d'amélioration énergétique. Cet audit sera assorti d'un coût prévisionnel de travaux selon différents scénarii.

Votre projet est unique. L'objet de cet audit n'est pas de vous proposer un ou plusieurs bouquets de travaux type, telle une recette de cuisine, reproductible de projet en projet. Le ou les programmes de travaux que nous étudions dans le cadre de cet audit sont pensés pour que chaque euro investi en travaux vous fasse économiser un maximum d'énergie.

Nous tenons compte des spécificités de votre projet : votre mode de vie (consommation d'eau, utilisation des équipements électrodomestiques, périodes d'occupation, etc…), le nombre d'occupant, l'utilisation des locaux, l'environnement proche de votre habitat (impact de l'ombre d'un arbre, d'un bâtiment voisin, d'un relief, etc...) pour vous établir un programme de travaux sur mesure, qui répondra parfaitement à vos besoins, vous apportera le confort escompté et optimisera votre investissement.

Sur un projet de rénovation globale, cet audit peut vous permettre d'économiser plusieurs milliers d'euros et de gagner en confort. Ces économies peuvent être obtenues sur de nombreux postes de travaux à condition d'intégrer ces marges de manoeuvre dès le début du projet lorsque des choix architecturaux sont à faire : modification de façade, création d'ouverture, extension, surélévation, réaménagement de pièces intérieures, apports d'éclairage naturel…

Une performance ajustée au cas par cas

Une rénovation passive ne laisse pas de place au hasard. Toutes les décisions sont murement réfléchies et justifiées. La performance de chaque paroi, chaque fenêtre, et chaque équipement est calculée de telle sorte que le coût global (investissement et consommation) soit le plus faible.

Comment limiter le coût d'une construction passive ?

Votre construction s'intègre dans un environnement, et doit s'adapter à vos besoins et votre mode de vie, votre projet nécessite une étude pour obtenir le meilleur confort au moindre coût.

Une collaboration anticipée avec l'architecte


Une conception passive commence par l'optimisation architecturale du projet de construction. S'articulant souvent autour de règles de bon sens, elle s'appuie d'une part sur une conception très détaillée ne laissant pas de place à l'improvisation, d'autre part sur des solutions techniques parfois pointues et dans tous les cas simples et robustes.

La connaissance de ces techniques associée à la maitrise du comportement thermique du bâtiment nous permet de déterminer pour vous les meilleures combinaisons, qu'il s'agisse de la manière d'isoler votre bâtiment ou des moyens de le chauffer et de le ventiler.

C'est grâce à ces combinaisons ingénieuses que l'on peut s'affranchir par exemple d'un système de chauffage central ou de baies vitrées inefficaces, et diminuer ainsi le surcout d'une maison passive (effet tunnel illustré ci-dessous).

Pourquoi investir dans la conception de votre projet ?

Qu'il s'agisse d'un projet de construction ou de rénovation, il est parfois difficile pour un particulier d'admettre qu'il faille dépenser de l'argent dans la conception avant même le premier coup de pioche.

C'est pourtant au stade de la conception que l'on dispose du plus gros potentiel de réduction des coûts :

  • Pour un projet de construction ou d'extension : une mission d'ingénierie est nécessaire pour étudier votre projet en travaillant main dans la main avec vous ou votre architecte, en dessinant avec lui et selon vos envies et vos besoins, l'esquisse des plans, l'agencement des pièces...

  • Pour un projet de rénovation : un audit détaillé est nécessaire, de manière à optimiser ensuite toutes les dépenses de travaux en fonction des spécificités de votre projet. Un suivi rigoureux des opérations est ensuite indispensable pour garantir le respect des préconisations de travaux et l'obtention des performances promises.